Canal de Beagle et Estancia Harberton
  

Canal de Beagle et Estancia Harberton

Ushuaia, Argentine le 13/12/2013

 

Ce matin on doit être au port d'Ushuaia à 8h30 pour partir en excursion sur le canal de beagle. Le petit déjeuner commence habituellement à 8h30 mais nous on a demandé hier à Juan s'il était possible de l'avoir avant et il nous à bien entendu dit oui! Toujours aussi attentionné pour que l'on se sente chez lui comme à la maison ! Du coup à 8h on va dans la salle à mangé et d'autres personnes sont là. Juan se réveille et dispute un peu les autres car il ne sont pas autorisés à utiliser la cuisine avant 8h30 pour que l'hôtel reste calme. Sauf que nous il ne nous dit rien. Les autres nous regarde un peu furieux et se demande pourquoi. Juan leur explique que nous avons demandé la permission hier et puis que de toute manière c'est comme ça un point c'est tout! Mais là où les autres habitants de l'auberge râle encore plus c'est quand eux doivent attendre avant de se servir de la cuisine et que nous nous sommes en train de manger des croissants tout frais! Et oui aujourd'hui normalement c'est pain grillé beurre et dulce de lèche (confiture de lait et sucre, méga sucrée, un peu le nutella d'Amérique du sud!) mais nous vu que l'on est bien vu on a droit au croissants (avant l'heure en plus) et même (pour Marion) à une brique de lait chocolaté ! (Le premier matin Marion avait demandé s'il y avait du lait et du cacao et apparemment Juan a bien retenu !). Sur ce, le ventre plein, il est temps de partir. Direction le port ! On embarque sur un beau bateau en compagnie d'un groupe du 3ème âge ! On se demande un peu ce qu'on fou là mais bon ! On navigue pendant un moment sur le canal parsemé de petites îles. Sur l'une d'elle, on voit de nombreux oiseaux, sur une autre des lions de mer ou encore des pingouins. A chaque fois le bateau ne file pas comme une flèche et reste un moment proche de l'île pour que l'on puisse regarder les animaux. On passe aussi à côté du phare des éclaireurs. Le fameux phare de carte postale rayé blanc et rouge, le phare du bout du monde ! Le long des côtes, pendant la navigation, on voit aussi la ville de Puerto Williams qui se situe au Chili. En réalité c'est elle la ville la plus au sud du monde, mais il ne faut surtout pas dire ça à un argentin; pour eux c'est Ushuaia et pas une autre ! Si vous voulez c'est le même principe que la gueguerre entre la maurienne  et la tarentaise en Savoie ! Enfin bref ! La balade se poursuit jusqu'à l'estancia Harberton où nous quittons le bateau. Il s'agit de la plus ancienne estancia (ferme) de la terre de feu. Ce domaine de 20000ha fut fondé dans les années 1880 par un anglais Thomas Bridges. Jusqu'en 1992 la ferme vivait essentiellement de l'élevage des moutons. Depuis c'est du tourisme ! On a donc visiter cette estancia en commençant par la cour de la maison (mais pas l'intérieur) puis le hangar où était fabriqué les bateaux. Ensuite la grange où était tondu les moutons puis pour finir le cimetière où l'on voit les tombes des différentes personnes de la famille Bridges mais surtout, on visite cet endroit car tout autour il y a différentes espèces d'arbres typiques de la région. C'est ensuite l'heure du repas, pour nous et bien c'est Tupperware en plein vent. Il y a un restaurant ici mais ça coûte cher et ils n'ont pas accepté que on s'y mette à l'abri pour manger ! (Un peu logique mais on est pas contente!) Pour le reste de l'excursion on se rend au musée privée de l'estancia sur les animaux marins de la région. On trouve ça pas très intéressant au premier abord mais la guide est très captivante et on comprend tout son espagnol (forcément c'est pas une Argentine alors elle remplace pas les yeu par des cheu !) du coup la visite devient plus cool. Et faute d'avoir vu des baleine à Puerto Madryn on aura vu des squelettes en terre de feu ! Le retour se fait en bus. A notre arrivée à Ushuaia, c'est un peu la course car on a plein de choses à faire et on a rendez-vous avec Sabine et Éric au restaurant à19h. On passe acheter nos tickets de bus pour demain, faire les courses, se changer ... Et le reste ça attendra plus tard tant pis ! En sortant de l'auberge, on croise notre ami Julien qui aurait dû partir hier en bus mais il n'a pas réussi à avoir de ticket ! Du coup on lui re-propose de venir dîner avec nous et il accepte. On rejoins Sabine et Éric au restaurant. Celui-ci n'a même pas ouvert et pourtant les gens attendent déjà devant la porte pour goûter les fameuses centollas (crabe géant) qui gigotent dans l'aquarium de l'entrée ! Heureusement Sabine à réservé pour nous 5. Le choix est vite fait, nous ce que l'on veut c'est du crabe on est la pour ça ! Émilie le prend cuisiné d'une façon et Marion d'une autre comme ça on peut faire moitié-moitié ! Les plats sont super bons ! Nous on a pas eu la chance de choisir notre crabe dans l'aquarium (pour ça il faut le prendre en entier et ça coûte 3 fois le prix de notre plat !) Mais ce sont vraiment des bêtes énormes ! Le repas fut un régal. On se demande si on prend le désert ici puis finalement on décide d'aller se chercher une glace. Le temps passe vite, il est déjà 22h! Mais dehors il fait toujours jour ! Sabine insiste pour nous offrir les glaces (encore merci si tu nous lis!). Nous avions prévu dans notre liste "les choses à faire ce soir" des photos de la baie d'ushuaia de nuit, du coup on propose à Sabine, Julien et Éric de nous accompagner et ils acceptent. Il fait frais mais la marche ça fait digérer ! A notre arrivée à l'auberge on prépare nos sacs puis on va se coucher. Demain, enfin dans 4h (il est déjà minuit) on doit se réveiller pour prendre notre bus. On ne regrette pas du tout notre escale à Ushuaia, c'était super. On a longtemps hésiter entre la région de Salta ou la terre de feu (deux régions complètement différentes) et on est contente du résultat c'est donc parfait. Demain on quitte le bout du monde... 
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Argentine